Un quartier en transition

i
© Photo pourrie de Marie Destraz

Un quartier en transition

L’association Chailly 2030, à Lausanne, s’inscrit dans le mouvement de la transition. Elle promeut les actions citoyennes axées sur le lien à la terre, à l’image de la Campagne œcuménique de Carême 2018. Reportage.

La louche en fer plonge au fond du sac de papier brun. Elle en ressort débordante de lentilles vertes déversées dans un bocal de verre qui abritait, en son temps, du miel de fleur. Le geste se répète. Plein à ras bord, le contenant est refermé, pesé et son contenu payé. Le kilo de lentilles vertes coûte 9 fr. Elles proviennent d’un producteur du Pied du Jura. Delphine a fait le plein ce matin pour les vendre ce soir au marché local bio qui se tient tous les deux mois, à la maison de quartier de Chailly, à Lausanne. L’initiative émane de l’association Chailly 2030, dont Delphine fait partie. Promouvoir la production locale et la consommation de proximité, tels sont es objectifs de l’association, mais aussi de la Campagne œcuménique de Carême 2018 qui a choisi pour thème la transition.

Un objectif universel

A l’initiative des habitants du quartier de Chailly, l’association lausannoise a vu le jour il y a cinq ans, portée par le groupe œcuménique Eglise et environnement Chailly – La Cathédrale. «Nos préoccupations dépassent le cercle des chrétiens et l’objectif est universel», explique Isabelle Veillon, secrétaire de Chailly 2030 et membre du groupe chrétien. 

Sensibles à la crise écologique, économique et sociale contemporaine et face à la dépendance aux énergies fossiles, les membres de l’association proposent des alternatives participatives et concrètes. Le marché local bio en est une. Ils ont aussi créé des jardins urbains et développé la mobilité douce en familiarisant qui le souhaite à la pratique du vélo. «Nous agissons pour les générations futures. Nous ne vivons pas sur une île. Nous sommes interdépendants et il n’y a que par des actions locales que nous ne nous sentons pas impuissants», explique Catherine, présidente de l’association.

Chailly 2030 se revendique du mouvement international de la transition, initié par Rob Hopkins, enseignant britannique en permaculture. Le principe, non dogmatique, est de créer des projets citoyens, locaux et participatifs rattachés à une vision de monde soucieuse de la relation à la nature et à ses semblables. Aujourd’hui, l’association compte 80 membres et beaucoup de curieux. 

Créer du lien

Le marché ne désemplit pas. Sur les tables, il y a pléthore de céréales: soja, épeautre, avoine, farine de blé et des noix, le tout vendu en vrac. Les acheteurs sont venus armés de sacs et de boîtes vides. La volonté est de réduire les déchets. Derrière les étals de fortune, affublés de tabliers, les bénévoles renseignent, servent, pèsent et encaissent, sans faire le moindre bénéfice.

Sortir des grandes filières de supermarché, apprendre à gérer sa consommation de nourriture, découvrir que l’on peut combler ses besoins nutritifs avec la diversité des produits cultivés localement, font partie des objectifs soutenus par les bénévoles. «La transition est aussi intérieure. Elle implique un changement de nos valeurs. En relocalisant notre consommation et nos habitudes, on apprend à connaître ses voisins, on approfondit les relations. Notre rythme est moins effréné. Tout cela a du sens», raconte Isabelle Veillon. «Et nous soutenons nos producteurs», lâche Delphine. En tournant la manivelle de la floconneuse, elle transforme les graines d’avoine que les gourmands s’empressent de goûter. 

La Campagne œcuménique de Carême

Egalement dans le thème de la transition, organisée par les œuvres Pain pour le prochain, Action de Carême et Etres partenaires, la Campagne de Carême 2018 a lieu jusqu’au 1er avril. Elle appelle à l’engagement citoyen pour transformer notre rapport à nous-même et à la nature. Elle propose des pistes d’action et informe sur les projets existants ici et dans les pays du Sud, comme autant d’alternatives à la crise écologique, économique et sociale que nous traversons. Toutes les infos et événements de la Campagne sur www.voir-et-agir.ch